top of page

LA RADIOTHERAPIEET MOI

C'était le 7 Août 2023 à 14h30. Le protocole annoncé par le Chef du Département du Centre Henri Becquerel prévoit 33 séances, soit 1 séance du lundi au vendredi, durant 6 semaines 1/2 soit jusqu'au 22 Septembre 2023.

Répit le week-end !!

OK ...ET LES EFFETS SECONDAIRES DANS TOUT CA ?

COMMENT J'AI REUSSI A SOULAGERMON CORPS ET MON ESPRITDES EFFETS SECONDAIRES ANNONCES COMME INVEVITABLESETANT DECLAREE A HAUTS RISQUES

Tout comme avec la chimio que je redoutais au maximum, et bien j'en saurai plus à la fin de la 1ère séance de rayons.

Au regard de ce que le radiothérapeute m'a annoncé, en termes d'effets secondaires inévitables, ces sensations de brûlure etc.....ça ne me laisse pas envisager le meilleur !!

Pas rassurant non plus tout cela alors je vous dirai tout....enfin mon ressenti à moi, sachant que le radiothérapeute m'a dit que je faisais partie des femmes à avoir plus d'effets secondaires.

Je lui ai répondu "Comment dire, merci Docteur mais auriez-vous dans votre poche, des mots censés rassurer". Avoir le devoir d'informer OK mais rajouter un mot rassurant, c'est pas mal non plus !

Il a souri et lui ai dit NON NON & NON, je vais mobiliser mes ressources pour rendre cette traversée de rayons, le plus sereinement possible et en m'épargnant les effets secondaires voire en les évitant carrément. Après tout, comme dit le diction : "Nos limites ne sont que celles que l'on s'imposent".

Moi j'ai décidé que NON, et que je ferai tout pour que cela se passe au mieux.

Déjà, cette CROYANCE m'a portée.

Le 7 Août :  Après avoir pris le taxi pour me rendre à Henri becquerel, me voici de nouveau à l'accueil puis dirigée au niveau 0, service radiothérapie, dans la salle d'attente du truebeam 1 , machine attribuée pour mon protocole.

Photo du truebeam TrueBeam | Varian

Je patiente, et l'heure tourne, des femmes passent avant moi, leur "machine" étant en arrêt technique.

Puis un jeune homme vient de chercher, me demande de confirmer mon identité puis m'indique la cabine ou je dois me préparer (Enlever le haut ainsi que les chaussures, bijoux).

Me voici prête. Une jeune femme vient me chercher en cabine puis je la suis dans un couloir m'emmenant directement au truebeam 1.

Impressionnante machine ou je dois m'allonger, calée dans une espèce de moule bleu, avec au dessus de la tête, un méga bras avec une tête ronde, c'est de là que les rayons sont exécutés.

Comme c'est la 1ère fois, les 2 personnes prennent des mesures, dessinent au feutre le contour de la zone à traiter puis prennent une photo.

Dernière vérification de mon positionnement et là "ne bouger plus, à tout à l'heure".

Bon, voilà que la machine se met à bouger au dessus de moi, avec ce fameux bras articulé......Moi, je décide de fermer les yeux et de me projeter ailleurs, le temps que les rayons soient terminés.

Cela fait un certain bruit, alors je me trouvais ici, avec le bruit, et ailleurs par la pensée, à vadrouiller. Comme si j'avais pris une porte secrète, pour disparaître quelques instants.

Lorsque j'entends au bout de 10 mn, "vous pouvez baisser les bras" mais de très loin, très très loin. Si bien que la jeune femme est venue près de moi pour me dire que c'était fini et que je pouvais repartir.

Après un "bonne journée", suis retournée m'habiller.

Je bipe aussitôt le taxi car chouette je rentre chez moi.

L'après séance jusqu'au lendemain matin :  Il faut que je vous dise que la semaine d'avant, j'ai décidé, au regard des soins énergétiques que je vais effectuer à ma rentrée, à mon cabinet, en octobre, de réaliser sur moi, ce que le barreur de feu ferait. Etant donné que j'ai une peau sensible, j'ai voulu m'apporter une manière de mieux supporter les effets secondaires. Je rappelle que le radiothérapeute m'avait mise en garde, après examen, en me disant que je faisais partie de ces personnes susceptibles d'avoir beaucoup d'effets secondaires. Alors comment dire, si je peux détourner cela d'une manière alors je suis pour !

J'ai donc décidé d'être mon propre coupeur de feu.

Donc la semaine d'avant, me suis préparé à ce rituel de 1 séance avant la radiothérapie, puis 1 séance après mais 2h30 après afin de ne pas interférer avec le rayons.

Du coup depuis, je fais ce rituel avant et après les rayons et j'observe.

Après les rayons, le sein traité est rosé et chaud. Après ma séance "coupeur de feu" je ne sens plus rien.

D'ailleurs, cette séance "coupeur de feu" fonctionne aussi pour bien d'autres problématiques, et m'en sers beaucoup.

C'est impressionnant comme le monde de "l'invisible" (à nos yeux d'humains), de l'énergie est extraordinaire pour qui "s'ouvre" et veut découvrir d'autres manières d'aller mieux en allant chercher des ressources qui sont puissantes.

Du 8 au 12 Août : Idem séances de radiothérapie mais plus courtes cette fois, 10 mn.

Avec toujours, mon rituel de "coupeur de feu" que je réalise moi-même, avant et après chaque séance.

Tous les mardis, compte rendu de la semaine auprès du médecin ou internes. C'est le moment de faire le point sur les ressentis et au cas où, et bien, d'avoir un traitement correspondant au problème rencontré.

J'ai été accueilli par un jeune interne, comme la radiothérapie ne faisait que commencer, le RDV à duré 2 mn.

Bilan de la 1ère semaine :  De la fatigue liée au fait qu'il faille se rendre à l'hôpital tous les jours du Lundi au Vendredi et quand jour férié, le rdv est mis le samedi si besoin. Il est nécessaire de se reposer et aussi de continuer de vivre comme à l'habitude et d'avoir des activités.

En ce qui me concerne, je ne vois pas le temps passer, je ressens une certaine fatigue mais plus légère qu'avec la chimio et je n'ai pas assez de temps pour faire tout ce que je veux faire.

Du 14 au 18 Août : Rien à signaler de particulier. Les séances se suivent avec plus ou moins du retard mais cela se fait bien. Pas eu de séance de rattrapage du 15 Août, le samedi. La séance est certainement déjà incluse dans les 33 à faire.

Mardi, jour de consultation, j'ai été accueillie par une jeune interne. Elle m'a posé quelques questions en lien avec d'éventuelles douleurs, je n'ai rien eu à signaler pour cette semaine donc le RDV à duré 5 mn.

Bilan de la 1ère semaine  La fatigue plus ou moins présente sinon pas de sensation de brûlure à ce stade des soins.

Du 21 au 25 Août :

Mardi, jour de consultation j'ai été vue par le radiothérapeute qui me suit. Il était accompagné de son assistante qui est venue me chercher dans la salle d'attente.

Il me demande comment les rayons se passent, j'ai répondu "ça va" et ai complété par le fait que j'avais en ce moment pas mal de douleurs musculaires un peu partout et que cela devait être un effet "après chimio".

Il a noté cela dans le dossier puis m'a dit à nouveau que je faisais partie des femmes à risques élevés d'effets secondaires.

Bon, comme chacune, je n'aime pas entendre cela. Je les ai "entendus" mais fais tout en mon pouvoir afin de lui montrer, à la fin du protocole, que je n'ai pas souhaité "en faire partie".......(non vraiment pas envie (sourire)).

L'avenir nous le dira. A la fin de la semaine cela fera 3 semaines de faites......restent 3 semaines 1/2.

Allez Carole, continue tu es sur la bonne voie.

Bilan de la 1ère semaine  La chaleur au niveau du sein je la ressens douce à l'intérieur comme si elle me disait "je suis là mais je n'arrive pas à rayonner comme je devrais".

Ca fait un peu ça......une chaleur étouffée......et j'avoue que cela n'est pas plus mal...

Les séances que je me fais "coupeur de feu" sont royalement une grande aide.

je suis fière de moi !

Du 28 au 01 Septembre :

Ce week end un peu patraque comme lorsque l'on a une gastro. J'étais bien barbouillée, avec aussi de bonnes nausées. 2 séances perso et cela s'est atténué.

Mardi c'est un jeune interne qui m'a reçue en consultation. A part le nez qui souffre de nouveau (effet chimio), pas de douleurs ni rougeurs à signaler au niveau du sein, OUFF !

L'après midi un gros coup de fatigue à 16h donc j'ai arrêté de travailler sur mon site internet afin de préparer ma rentrée début Octobre et me suis installée dans mon fauteuil pour une petite sieste jusqu'à 17h15. J'étais mieux après mais pas de quoi reprendre ce que j'étais en train de faire. 

Avec ce genre de traitements "lourds" que je suis depuis le début, je peux vous assurer que l'on apprend à mettre en action le dicton "Chaque chose en son temps, un temps pour chaque chose".

Mercredi : j'ai les rayons à 10h10 et l'injection d'Herceptin à 10h15 (immunothérapie). Et comme c'est aujourd'hui, j'attends le taxi tout en continuant d'écrire mon épopée.

Du 04  au 08 Septembre 

Une  semaine de rayons de plus, sans particularité.

Du 11  au 15 Septembre 

Lundi, dernière séance de rayons exécutée sur toute la surface du sein gauche.

Dès le mardi, les séances seront "ciblées" uniquement sur la zone ou se trouvait la tumeur cancéreuse.

Le mardi en question, la séance à mis plus de temps car les manipulateurs doivent prendre des mesures spécifiques pour la nouvelle séance. Ces mesures seront vérifiées durant 3 jours. 

Les séances suivantes sont donc du même format.

Bilan de la 1ère semaine  Des rougeurs plus accentuées, mais pas de chaleur ni brûlure ressentie.

Merci à mes séances que je me fais "coupeur de feu" , elles sont tip top.

je suis fière de moi !

Comme un sportif, je ne lâche rien, la ligne d'arrivée est le 22 Septembre !!

Du 18  au 22 Septembre :  DERNIERE SEMAINE DE DE RAYONS  OUFF!

Les séances me semblent plus courtes mais le temps de l'irradiation très très longue et continue......Ce bruit semble ne jamais s'arrêter si bien que j'avais l'impression que j'allais être rôtie comme un poulet.

Et lorsque le bruit cesse, OUFFF je reprenais espoir.....

Le meilleur est lorsque vous entendez "Baissez les bras c'est terminé".......là, on ne rate pas la sortie, bizarrement pas besoin de GPS pour la trouver !

Mardi 19 j'ai eu mon RDV de consultation avec le radiothérapeute.

Il était accompagné d'une jeune femme, interne je pense, qui me demande comment je vais au regard des 3 séances restantes.

J'ai répondu que j'étais pas loin de la "quille" et que cela me semblait fort bon.

Il m'a ausculté. Pas de dégâts au niveau de la peau. Des rougeurs qui m'ont valu la remarque avec le sourire du médecin "C'est juste à point".

J'ai dit de nouveau que je faisais des séances moi-même de "coupeur de feu" avec ma touche perso et que j'étais fière du résultat. Il a appelé une spécialiste afin qu'elle constate.

Le jeune femme est entrée et avec étonnement à dit "c'est bien rouge OUI, mais franchement en tenant compte que vous avez eu 30 séances et qu'il en reste 3, vous vous en tirez bien car pas d'effets secondaires". Juste de la biafine pour réhydrater et c'est tout. 

Puis elle a rajouté, à ce stade la peau aurait du suinter, se squamer......et là à part les rougeurs vives, rien, incroyable !

 

Le mental est puissant, et j'en ai encore une belle confirmation aujourd'hui.

Vous comprenez pourquoi j'accompagne de la même manière, toutes personnes confrontées à cette traversée.

Depuis, pas eu d'effets secondaires, je peux donc dire que OUI j'ai réussi ma mission, celle de m'épargner des douleurs liées aux brûlures que j'étais sûre d'avoir, selon le médecin, au regard de ma prédisposition.

Je ne remets pas en cause ces préventions assez fermes, ce que je pense et dis, c'est que nous avons des ressources en nous, qui, si nous en prenons conscience et que nous les mobilisons, sont d'une très grande aide, pour SOI.

bottom of page