Se libérer et être bien avec Soi.jpg
AVIS2.jpg

Nos émotions / pensées / comportements

Les émotions sont indispensables à la survie,

elles sont présentes chez toutes les personnes et n'ont pas besoin d'être apprises.

 

Elles reposent sur le système limbique qui  va influencer l ensemble de notre cerveau et donc impacter

sur nos comportements les plus cognitifsl'apprentissage, la mémoire,

la prise de décision mais aussi sur la motivation et la récompense.

Nos comportements (nos actions, nos conduites), nos pensées (nos croyances, nos représentations)

et nos émotions (nos sentiments, nos affects)  sont en interaction permanente. 

Il est nécessaire de distinguer les émotions PRIMAIRES 

Une émotion "primaire" peut être définie comme la réponse de notre cerveau face aux événements

qui nous entourent. De façon courante, une émotion renvoie à des ressentis et des humeurs.

 

Les émotions "primaires" sont le reflet d'un état physiologique associé à une grande variété

de sensations, pensées et comportements.

Une émotion "primaire" est donc la perception d'un changement d'état physiologique qui commence

par la perception d'un stimulis de notre environnement.

Elles suscitent de notre part, de l'attention, de la mémoire et de la motivation.

(Ex : On perçoit un changement dans notre environnement que l'on va ensuite mémoriser

  et de part notre motivation, on va pouvoir en faire la convertir en un comportement cohérent).

 

Les émotions "primaires" permettent de déterminer à la fois ce qui nous entoure actuellement mais

aussi vont faire le lien  avec le vécu actuel et passé.

 

Elles vont nous permettre d'adapter nos comportements

Les émotions "primaires" se retrouvent chez tous les humains peu importe leurs histoires.

On va retrouver le dégoût, la surprise, la joie, la colère, la peur, la tristesse.

Les émotions sont "conscientes"  et avant tout elles sont ressenties.

 

Par exemple, lors de peur nous pouvons ressentir :

- Une augmentation du rythme cardiaque

- Bouche sèche

- Agitation

- Avoir des réactions de sursaut

- Appréhension

- Diarrhée

- etc...

Dans notre cerveau, c'est le système limbique (Amygdale, Hippocampe, etc..)  

qui contrôle les émotions.

Lors d'émotions, nous pouvons avoir des comportements dits de fuite ou de combat.

Lors d'une situation donnant lieu à émotions, celles-ci vont être analysées par nos systèmes neuronaux.  Ce qui va nous permettre de nous en souvenir.(comme les ressentis et leurs contextes où ils se sont effectués, ce qui va permettre d'intégrer les stimulis, les sensations, les odeurs, les bruits/sons,

la situation afin qu'ultérieurement nous y répondions plus vite  et même nous y échappions

car menaçants).

Les émotions nous servent à convertir les stimulis (ce que l'on perçoit d'une situation)

 en comportements, en actions.

Nous pensons que nos comportements sont réfléchis et planifiés, mais dans notre environnement

lorsque l'on perçoit un potentiel danger, ou une menace, nos réactions émotionnelles vont nous conduire

à aller très vite et préparer notre corps avant même que l'on en soit conscient.

CE SONT LES REACTIONS EMOTIONNELLES PRIMAIRES 

LE STRESS ET LES EMOTIONS

Le stress est la tension mentale ou corporelle due à des facteurs qui perturbent l'homéostasie interne

(le système de régulation du corps).

L'hormone du stress est le CORTISOL et elle va être libérée lors d'une situation de stress d'une personne. 

Certaines situations telles que la nouveauté, l'imprévisibilité, le manque de contrôle vont favoriser la survenue d'un stress qui n'est pas spécialement pathologique.

Le stress est variable selon les personnes et leur vécu ainsi que leur homéostasie.

Il va dépendre de la perception de la situation et des ressources de la personne pour y répondre.

Le stress peut donc être PHYSIQUE et PSYCHOLOGIQUE

Selon les situations, le niveau de stress peut être différent. Il y a donc différents stades de stress pouvant amener jusqu'à l'épuisement et déclencher certaines pathologies diverses telles que :

- Hypertension

- Arthérosclérose

- Infarctus du myocarde

- Constipation

- Colite

- Arthrite rhumatisantes

- Résignation

- Dépression

- Anorexie mentale

- Troubles anxieux, etc....

Le stress ou les émotions vont promouvoir le lien qui existe entre amygdale et hippocampe

soit entre les ressentis physiques et leurs contextes dans lesquels ces émotions sont ressenties.